retour à la page d'accueil
LE GRAND ET MERVEILLEUX AMOUR DE JÉSUS POUR NOUS!

Jésus a dit qu'il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour
celui qu'on aime (Jean 15:12-17). Jésus nous a tellement aimé qu'il a
pris la place de coupable à notre place; et c'est sachant très bien tout ce
que cela impliquait qu'il l'a fait. Il savait qu'il allait devoir laisser son
trône céleste pour cela, qu'il devait mettre de côté toute sa majesté, sa
magnificence, sa splendeur, sa gloire, son honneur et sa dignité royale,
l'exercice de son autorité royale, son pouvoir et ses attributs divins, et
tout ce qu'il avait de spécial et d'unique à lui-même en tant que Dieu
qu'il était, Roi suprême et souverain, Seigneur des seigneurs, pour
paraître comme un simple homme frêle et vulnérable, sur une terre
hostile remplie de pécheurs et de péchés, remplie de choses qui lui
dégoûtent et lui déplaisent, de choses qui lui sont horribles et
détestables (Philippiens 2:4-11).

Jésus nous aimait tellement qu'il a accepté cela pour lui-même, il a
accepté ce dépouillement, il a accepté cet abaissement pour venir nous
relever de notre état pitoyable, pour nous faire sortir de notre misère et
de notre extrême pauvreté. Il l'a fait par amour, l'amour était sa force,
l'amour était sa puissance pour l'accepter et le faire, l'amour lui donnait
son courage, l'amour le rendait brave et vaillant face au péril, l'amour
était la source de motivation de pour sa persévérance, sa patience et
son endurance pour aller jusqu'au bout des choses, jusqu'au bout du
sacrifice.

C'est pour cause de l'amour qu'il a accepté tant d'humiliation pour nous,
tant d'insultes, d'outrages, d'injures, d'affronts contre sa personne,
contre sa dignité, contre son honneur, quoique c'était dur et souffrant.
C'est dur de subir tant de mépris, tant de dédain à l'égard de sa
personne, mais il l'a fait pour nous, uniquement pour nous, pour nous
sauver, pour nous épargner la destruction et l'extermination, pour nous
épargner les souffrances et les douleurs éternelles, pour nous épargner
une honte et une humiliation sans fin, pour nous épargner le déshonneur
et l'opprobre devant Dieu. Il était, lui le roi de gloire, sa majesté divine,
« méprisé et abandonné des hommes, un homme de douleur et habitué
à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous
l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont
nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé;
et nous l'avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié. Mais
il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment
qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures
que nous sommes guéris. (Lire LA BIBLE, Esaïe 52:1249;53:12)

C'est nous qui étions supposé être méprisé, méprisé et abandonné de
Dieu en enfer et dans l'étang ardent de feu et de souffre pour toujours,
mais l'amour lui a fait prendre notre place pour nous épargner cela. C'est
nous qui devions être puni, frappé de Dieu, et humilié, rejeté de Dieu en
enfer et dans l'étang de feu pour toujours, sans aucune possibilité de
jamais pouvoir en sortir, sans acquittement possible, sans rémission,
sans allégement sentence et peine. On était condamné à souffrir pour
toujours des souffrances trop grandes pour nous, des souffrances
terribles et atroces. On aurait été dans la misère et misérable pour
toujours, blessé, brisé, malade, infirme, sans jamais pouvoir guérir, sans
jamais pouvoir être soigné ou traité, sans jamais aucun soulagement de
nos douleurs, sans remède, sans médicament, sans sommeil, sans
repos, sans nourriture, sans eau, sans ombrage, sans amis, sans
réconfort, sans consolation, sans jamais rien de bon à espérer.

Voilà le triste sort qui nous attendait, mais Jésus nous aimait trop pour
nous laisser subir cela sans rien faire pour nous en épargner, pour nous
permettre d'éviter cette catastrophe, cette tragédie, ce sort funeste et
lugubre. Par amour il a tout fait ce qui était nécessaire pour nous faire
échapper tout cela (Romains 8: 1-11). Voilà l'amour de Jésus pour nous,
voilà l'amour de Dieu pour nous, car Jésus est Dieu lui-même qui s'est
fait chair pour mourir pour des coupables (Voir Philippiens 2:549;11;
Esaïe 9:5; Miché 5:149;3). Nous étions tous coupables, sans exceptions,
mais l'amour nous échange la culpabilité pour la justice du juste, la
condamnation méritée pour l'honneur et la gloire, les châtiments salaire
du péché pour la vie, la paix, la joie, la majesté d'enfant de Dieu, la
magnificence et la splendeur, des richesses et des trésors sans fin! Ouf!
On est béni (Romains 8: 12-39).

Tout ce qu'on a à faire c'est croire au Seigneur Jésus pour le pardon des
péchés. « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois
dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car
c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en
confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit
l'Écriture: quiconque croit en lui ne sera point confus » (Romains 10:949;
10).

Si tu veux tout cela et tu crois, prie ainsi à Jésus:
« Jésus, je crois que
tu es Dieu manifesté dans la chair. Je crois que tu es le Seigneur,
l'Éternel Dieu. Je me soumets à toi et je te donne ma vie. Je me
repens de mes péchés. Je te reconnais comme mon Seigneur, je
t'établis Seigneur de ma vie avec autorité et puissance. Je crois que
tu es mort pour moi à la croix et que tu es ensuite ressuscité d'entre
les morts. Tu es vivant maintenant. Pardonne tous mes péchés et
sauve-moi, Sauveur. Fais de moi ton enfant; transforme-moi,
sanctifie-moi, lave-moi de mes péchés. Instruis-moi Jésus et
aide-moi à t'obéir et à te suivre. Merci. Je crois et je reçois par la foi
maintenant. Merci Jésus, merci mon Dieu. »


de: Mario, fils de Dieu en Jésus-Christ


autres messages:
Jésus veut te bénir
C'est par la foi
Messages AUDIO MP3 du pasteur Giuseppe Ramacieri
Connais-tu mon père?
L'homme... une oeuvre d'ingénierie.